La technique du tapping : zoom sur son histoire !

Très souvent utilisée à la guitare basse, la technique du « tapping » implique de taper une corde plutôt que de la pincer. Ceux qui utilisent une guitare classique optent généralement pour le tapping simple, consistant à utiliser la main droite (celle qui tient le plectre) pour taper. Les bassistes emploient la même méthode, mais utilisent aussi souvent le slap en même temps, une autre technique qui permet d’aboutir sur un son encore plus proche de celui des percussions. Zoom sur l’histoire de cette pratique incontournable.

Van Halen est-il le père du tapping ?

Avant même de commencer à apprendre le tapping, on peut s’intéresser à son histoire… Tout aurait explosé avec le morceau « Eruption » du célèbre guitariste Eddie Van Halen. Mais l’apparition de la méthode pourrait bien remonter à quelques années plus tôt, dans le début des années 1970, quand le guitariste de Genesis l’a utilisée dans les titres « The Musical Box » et « Dancing with the Moonlit Knight ».
Ainsi, quand on voit à quel point des légendes comme Van Halen et Genesis ont popularisé cette technique, on a tendance à croire qu’elle est récente et qu’elle vient d’eux. Mais dans les faits, cette manière de faire existait depuis déjà très longtemps, on en trouve par exemple des traces dans la musique folk turque,avec des applications sur un instrument ressemblant à un luth (baglama).

À la recherche des pionniers du tapping

Selon Dave Bunker, à l’origine du premier instrument de musique spécifiquement élaboré pour le tapping à deux mains, cette technique aurait été inventée par Merle Travis et Jimmie Webster. D’ailleurs, quand on s’intéresse de plus près à la biographie de Jimmie Webster, on apprend qu’il est considéré comme l’inventeur du tapping à deux mains et qu’il a même écrit un manuel pédagogique au début des années 1950, avec des illustrations pour comprendre et maîtriser sa méthode.
Plus tard, dans les années 1970, on, a commencé à frapper les cordes des guitares plus souvent. En 1969, par exemple, Emmett Chapman (guitariste jazz) a mis au point une nouvelle méthode de tapping, impliquant de placer ses deux mains perpendiculaires au manche en sens opposé (une disposition devenue classique aujourd’hui).
Le guitariste blues / jazz Randy Resnick, lui aussi, a exploité le tapping dans ses concerts, en utilisant plusieurs de ses variantes de manière successive entre la fin des années 1960 et le début des années 1970.
Plus les années ont filé, plus les guitaristes ont exploité le tapping et y ont apporté des modifications. En 1977, par exemple, Ace Frehleya utilisé un médiator. Par la suite, Van Halen a vraiment exploré toutes les dimensions du tapping pour ses solos,rendant de fait la méthode particulièrement populaire.

Quand peut-on apprendre le tapping à la guitare ?

Comme vous avez pu le lire dans cet article, ce sont de grands guitaristes qui ont rendu le tapping populaire. Alors si vous venez de commencer les cours de guitare, vous vous dites peut-être qu’il est encore trop tôt pour tenter de vous initier à cette pratique… Dans les faits, rien n’est impossible : n’hésitez pas à demander à votre professeur s’il est possible de vous montrer comment procéder, il saura vous apporter des bases et vous proposer des exercices à votre portée.
Pour bien réussir le tapping, on conseille d’utiliser l’index ou le majeur (essayez avec chacun de ces deux doigts, et conservez celui avec lequel vous avez le plus d’aisance). Faites-en sorte d’adopter un mouvement rapide pour obtenir le meilleur effet possible, en allant vers le haut ou vers le bas. N’hésitez pas à travailler le même modèle pendant plusieurs cours de suite, jusqu’à ce que vous le maîtrisiez totalement, avant de passer à de nouveaux défis.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.

fr_FRFrench
fr_FRFrench