Le piano, un des instruments du jazz

En jazz, plusieurs instruments sont parfois utilisés, mais si vous êtes amateur de jazz, vous avez sans doute remarqué que le piano tient une place importante dans ce style de musique. Il arrive même que dans certains morceaux, le piano est le seul instrument utilisé. Il faut dire qu’avec ses 88 notes, le piano a de quoi tenir la scène à lui tout seul.

Le piano, un indissociable du jazz

La formidable palette du piano lui assure une place de choix dans la formation jazz. D’ailleurs, pour la petite histoire, sachez que cet instrument qu’est le piano a été le premier instrument soliste du jazz. Cela a été le cas bien avant que le genre ait été connu sous cette appellation. Le piano a eu le temps pour définir ses propres genres, dont le boogie woogie, une musique au rag d’enfer qui a été adaptée du blues dans les années 20. Plus tard, le piano s’est délesté peu à peu de sa dominante rythmique originale et tendait davantage vers l’harmonie et la mélodie. C’est ainsi que le piano a commencé par accompagner puis à chanter.

L’évolution de la place du piano en jazz

A l’ère du swing, le piano se retrouve au beau milieu des grands ensembles de Duke Ellington et de Count Basie. Des années après, il est en trio, quelquefois avec batterie, d’autres fois non. Puis, le piano, en accompagnant le jazz, a atteint divers sommets, c’était le cas avec Art Tatum, ensuite avec Thelonious Monk, en versant dans le bepop. Et puis Bill Evans est venu, et devenu le pionnier et le meneur de tous les harmonistes. En tout cas, aujourd’hui, de nombreux pianistes s’accordent à dire qu’au piano, on peut tout faire, soit jouer en solo soit accompagner.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.

fr_FRFrench
fr_FRFrench