La country music prend des couleurs

La country music a toujours été associée aux blancs, américains, sud-américains pour être plus précis, et voilà qu’arrivent sur scène un black et un métisse, bouleversant du tout au tout cet univers qu’ils croyaient leur être réservé. Jimmie Allen et Kane Brown ne ressemblent en rien aux artistes de la country music dont on avait l’habitude.

Symboles d’un renouveau

Ils explosent de jeunesse, donc pas de longue barbe, ils sont insolemment beaux et joliment tatoués. Au lieu du banjo et de la bandoulière habituels, des santiags et des chapeaux de cow-boy, ils portent plutôt des bracelets, des bagues XXL et des casquettes. Exit aussi les chemises à carreaux. Leur musique, c’est de la country music nouvelle génération, elle est multiculturelle mais aussi pop. Elle est pleine de vigueur, rien à voir avec la country du Midwest.

Sous les projecteurs

Ces nouveaux venus ne peuvent qu’attiser la curiosité de tous, fascinant le monde du haut de leur vingtaine à peine passée. Et c’est Kane Brown, le plus jeune des deux, qui sait merveilleusement bien sublimer la country. Les thèmes tournent autour de l’amour, ils sont romantiques et quand même un peu patriotiques aussi. Mais lorsqu’on l’entend chanter, de sa voix basse de crooner (incroyable!), là, on est complètement happé ! Ce timbre scintillant, ce coffre vocal à la Rag’N’Bone, de quoi se damner…Ce petit jeune est auteur-compositeur-interprète (rien que ça!) symbolise à lui seul l’américain authentique, proche de la nature et appréciant plus que tout la vie de famille, mais aussi le jeune intelligent qui a réussi à percer dans le show-biz et qui impose un look hip-hop à suivre pour ceux qui l’aiment. Artiste country le plus nominé lors des derniers American Music Awards, Kane Brown a cumulé les éloges et les récompenses, dépassant, et de loin, les artistes plus âgés de la country.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.

fr_FRFrench
fr_FRFrench